dimanche 9 mars 2014

Johnny, Johnny (Please Come Home) - Claudja Barry (1977)



L'interprète du célèbre "Boogie Woogie Dancin' Shoes" (1978) a commencé sa carrière en Allemagne dans le courant des années 1970 : elle participe ainsi avec Frank Farian à "Baby Do You Wanna Bump", le premier titre de Boney M, en faisant quelques apparitions TV, alors que le groupe n'est pas vraiment encore formé. Elle rencontre par la suite le producteur Jürgen S. Korduletsch, qui deviendra son mari.
En 1976, elle publie "Sweet Dynamite", son premier album, qui est également diffusé aux USA par Salsoul Records en 1977, et dont les titres sont remixés par Tom Moulton.
Puis vient "The Girl Most Likely" en 1977, sur lequel on retrouve "Johnny, Johnny", une composition originale de Jörg Evers et Jürgen Korduletsch. L'album est produit par Korduletsch et arrangé en très grande partie par Evers. Parmi les musiciens, entre autres, Keith Forsey est à la batterie et aux percussions, Gary Unwin à la basse. Les choeurs sont faits par Yvette Benton, Carla Benson, Barbara Ingram et N. Henry Ingram.
"Johnny, Johnny", pourtant l'un des meilleurs titres de l'opus (si ce n'est le meilleur), est absent sur le pressage français. En revanche, il figure sur le pressage américain chez Salsoul Records dans une version longue de 7mn09 remixée par Tom Moulton.
"Johnny, Johnny" sort en single : parfois en face A, parfois en face B de "Dancin' Fever" : tout dépend du pays. "Dancin' Fever" se classe aux USA 72eme au Billboard Hot 100, tandis que "Johnny, Johnny" est repris en France en 1978 par Sylvie Vartan sous le titre "Disco Queen"...

1 commentaire:

  1. Un titre sympa , c'est vrai ... par contre la version de la Vartan ... Quelle catastrophe !

    RépondreSupprimer