jeudi 24 avril 2014

Sexy Night - Nico Fidenco (1981)



C'est d'abord sur le blog "Planète Disco" que j'ai découvert le film "Porno Holocaust" de Joe D'Amato, ainsi que le thème disco de ce film composé par Nico Fidenco : http://planete-disco.blogspot.fr/2013/01/httpmuzofon.html
Mais sur la B.O., on retrouve également ce "Sexy Night", toujours écrit par Fidenco. D'Amato et Fidenco se connaissent : ils ont déjà travaillé ensemble dans les années 1970 sur les films "Emanuelle" (plagiat du film français "Emmanuelle").
A la fin des 70's, D'Amato est également dans sa période 'porn paradise', puisqu'il tourne plusieurs films sous les tropiques. "Porno Holocaust" est dans cette lignée : en gros, il raconte l'histoire de scientifiques partis sur une île afin de faire des recherches. Ils découvrent qu'un essai nucléaire a entraîné des modifications génétiques. Un homme, au visage déformé et au sexe démesuré, rôde dans les parages, afin de violer les femmes et de tuer tout sur son passage. 
Le scénario, même s'il n'est pas sorti de l'esprit d'un génie, aurait pu être intéressant si le film avait diposé d'un budget plus important. Parce qu'il faut l'avouer, c'est une véritable nullité que nous pond là D'Amato. Les scènes d'horreur, si elles dégoûtent, font toutefois plus rire qu'autre chose : vous avez déjà vu, vous, quelqu'un avoir le visage en bouillie après s'être pris un coup ? Combiné en plus à une musique disco qui n'a rien d'inquiétant, le film perd définitivement toute sa crédibilité (mais en possédait-il déjà ?). 
Voici une bande-annonce ci-dessous :


http://www.mediafire.com/?4mzp1vm7m5rgsyx

2 commentaires:

  1. Merci pour ce titre mister disco ,...! j'ai vu pourtant le film et curieusement mon oreille ne l'avait pas capté . A moins que je ne me sois endormi devant tant de nullité !!! ( il faut tout de même regarder pendant 1h 45 des nichons flasques et des bites molles qui s'agitent sans conviction le tout , saupoudré de" pizzas rouges " en guise d'effets gores totalement ratés ... ennuyeux ...mais marrant quand même ! tant de médiocrité force le respect . Le reflet d'une époque , quoi ...

    RépondreSupprimer
  2. PS : on notera tout de même l'arnaque de l'affiche : aucun homme dans le film , n'essaie de poignarder à l'aide d'un tisonnier les fesses de femmes en sous -vêtement sur la plage .... !!!

    RépondreSupprimer