samedi 12 avril 2014

I Think My Heart Is Telling (album version + up-tempo 12" edit) - Evelyn 'Champagne' King (1979)



Si la mouvance funk des années 1980 a tué des divas disco telles que Donna Summer et Gloria Gaynor, elle a en revanche été bénéfique à d'autres artistes qui ont su en tirer parti, comme Evelyn 'Champagne' King qui connaît deux succès majeurs au début des 80's : "I'm In Love" en 1981 et "Love Come Down" en 1982.
Evelyn sort son premier album en 1977, "Smooth Talk" : c'est un bon opus disco avec des résonances incontestablement soul. Mais déjà, le titre "Shame", qui est extrait en single et qui devient le premier grand succès de la toute jeune Evelyn, est plus funky que disco.
En 1979, elle revient avec "Music Box", son nouvel album co-écrit et produit par Theodore Life (membre du groupe MFSB). On ne change pas une formule gagnante, surtout en 1979 : le disco est là encore largement présent, même si on sent que le funk gagne du terrain. L'album sort dans plusieurs pays. L'insipide titre "Music Box" est diffusé en single : contrairement à "Shame", il n'entrera pas dans le cercle fermé des classiques disco. En vérité, la face B du single, "It's OK", est à mon sens bien meilleure !
Toutefois, sur l'album "Music Box", mon coup de coeur va à "I Think My Heart Is Telling", qui est ce que l'on pourrait qualifier une ballade disco : pas totalement ballade avec cette batterie mid-tempo et cette basse, pas tout à fait disco non plus, mais idéale pour exécuter une danse langoureuse, lumières tamisées... "I Think My Heart Is Telling" n'est pas sortie en single, allez savoir pourquoi !
Je rajoute en lien une version 12" qui est, il me semble, un re-edit non officiel. Cette version possède un tempo plus soutenu et une grosse caisse en ajout.

http://www.mediafire.com/listen/hiqtxiseh08ntf4/Eck79.mp3

http://www.mediafire.com/listen/4vpjv00mvjtbecp/Eck79_re-edit.mp3




8 commentaires:

  1. bravo pour ce super blog !
    eric nc fan de funk

    RépondreSupprimer
  2. Tu as raison le virage funk n'a pas toujours réussi aux divas disco, peut-être trop marquées ou simplement jetables ? Evelyn King possède une voix identifiable, un bon groove je me souviens l'avoir vu à la télé à l'occasion d'un Midem elle chantait et après jouait des percussions, une vraie furie ! Sur les rééditions de ses albums j'ai découvert les versions originales plus soul que disco, et grâce à de bons remixes des titres comme Shame ou I don't know if it's right sont devenus des pépites !! Au passage bravo pour ton blog

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, je pense que les divas nées avec cette musique disco, comme Donna Summer, devenaient moins crédibles en divas funk (d'ailleurs est-ce que ça existe, une diva funk ?). Je n'ai pas connu cette période, mais je crois qu'au début des 80's c'est tout une époque qui s'est effondrée...la preuve, beaucoup d'artistes disco ont cessé de sortir des disques après 79... En tout cas, merci pour tes commentaires et tes encouragements !

      Supprimer
  3. Je te confiorme il n'y a pas eu à ma connaissance de diva funk, le terme diva a été associé à la période disco comme on parlait de reine du disco, il y avait une espèce de surenchère de titres, même si la tête courronée en question changeait au moindre nouveau tube !!! Au tournant des années 80 adieu les paillettes on revenait à monsieur et madame tout le monde (même chose dans la chanson française), la révolution passait par là et fini les rois et reines. Par pour longtemps puisque nous avons eu les rois de la pop etc...Les artistes disco sont nées avec le phénomène et rares sont ceux qui y ont survécu sans suivre le courant funky. Il y a bien eu quelques résistants mais contraints à faire évoluer leur son avec les synthés et boites à rythmes comme Sylvester.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as tout dit !! perso, je trouve qu'il y a une grosse dégringolade chez les artistes français entre leur période fin 70 et début 80... on passe du rêve, de l'élégance, du travail soigné à quelque chose de plastique assez gnan-gnan... l'un des rares à y échapper est Michel Sardou... mais qu'aurait donné Claude François en ce début des années 80 ?

      Supprimer
  4. En voilà une question , Cloclo était assez visionnaire il aurait su négocier le virage à mon avis, surtout il aurait gardé son élégance à laquelle il mettait un point d'honneur.....ou alors il serait tombé dans des histoires scabreuses avec des jeunes filles....il aurait peut-être abandonné la chanson pour la production , des emissions de télé....il gérait une vraie entreprise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. éléments de réponse intéressants !

      Supprimer