samedi 18 février 2017

Lady Jane (12") - Four On The Floor (1979)



L'album "Four On The Floor" est produit par Al Kooper et Jeff Baxter. Il est diffusé par le label 'Casablanca Records'. Tous les morceaux sont disco, mais on sent aussi un certaine influence rock. Pour s'en convaincre, il suffit d'écouter la face B du disque, qui se compose de 4 reprises des 'Rolling Stones' : "Let's Spend The Night Together", "Lady Jane", "Paint It Black" et "Under My Thumb".   

Arnold Layne - Rosebud (1977)



En 1976, le projet français 'Rosebud' nous propose le single "Reflections On Barry Lyndon" arrangé par Mike Wickfield et M. Albee. L'année suivante, en 1977, 'Rosebud' revient avec le lp "Discoballs" produit par A. Puglia et T. Perret. Cet album, qui diffusé dans plusieurs pays, revisite en disco 8 titres du groupe britannique 'Pink Floyd'. Parmi les musiciens, il y a Jannick Top à la basse, ou encore Jean Schultheis aux percussions.
Le titre "Have A Cigar" fait office de single. Quant à ce "Arnold Layne" que l'on retrouve sur l'opus, il a été écrit par Syd Barrett, l'un des premiers membres de 'Pink Floyd'. La version originale de "Arnold Layne" est sorti en single en 1967.

Don't Stop The Music (12") - Strange Affair (1980)



L'album "Strange Affair" qui sort en 1980 est entièrement écrit et produit par G. Salerni.

Get To The Top - Ultimate (1980)



Le premier album du projet disco 'Ultimate' sort en 1978 chez 'Casablanca Records'. Il est diffusé dans plusieurs pays. Musicalement, 'Ultimate' se rapproche du groupe français 'Voyage' qui est alors en plein succès. Tous les titres présents sur le lp sont écrits et arrangés par Juliano Salerni. La production du disque revient à Salerni/Bruce Weeden. 
En 1980, 'Ultimate' est de retour pour un second et dernier album, mais Juliano Salerni n'est plus de la partie. Il est en quelque sorte remplacé par Michael Forte, qui écrit plusieurs morceaux, parmi lesquels ce très bon "Get To The Top". Forte co-produit l'opus avec Bruce Weeden. Mais nous sommes en 1980, et le disco comme on en faisait en 1978 n'est plus à la mode. On ressent ce changement sur ce second lp, qui est globalement moins captivant que le précédent. D'ailleurs, sa diffusion est plutôt confidentielle.   

Cash (12") - Hi-Gloss (1981)



Sorti en 1981 sur le label 'Prelude Records', le lp 'Hi-Gloss' ne pouvait être que disco-funk. On retrouve derrière ce projet Giuliano Salerni qui co-écrit, arrange et produit l'album. Parmi les chœurs, on note la présence de Luther Vandross et Ullanda McCullough. L'opus est diffusé dans plusieurs pays autour du globe. Le superbe disco-slow "You'll Never Know" est le morceau phare du lp : à ce titre, il est extrait en single. "Cash" est quant à lui un bon disco-funk up-tempo. "You'll Never Know" et "Cash" sont tous deux écrits par G. Salerni/P. Hurtt.  


dimanche 5 février 2017

Visions Of A New World (12") - Munich Sound Symphony Orchestra (1978)



Les reprises disco de titres classiques ont été assez nombreuses durant les 70's. Il faut dire que les instruments d'orchestre se marient particulièrement bien avec les rythmes disco. 
En 1978 en Allemagne, plusieurs musiciens qui ont contribué à l'élaboration du 'Munich Disco Sound' s'assemblent pour former le projet 'Munich Sound Symphony Orchestra'. On retrouve parmi les musiciens Gary Unwin à la basse, Keith Forsey à la batterie, ou encore Mats Björklund à la guitare. Ensemble, et sous la direction de W. Rödelberger, ils reprennent 5 titres classiques et les jouent en disco. Ces morceaux sont enregistrés sur le lp "Rainbow Symphonies" qui est produit par Michael Kunze. 
Le titre "Visions Of A New World" est diffusé en single. C'est à l'origine un morceau composé par le musicien Antonin Dvorak.

We've Gotta Get Out Of This Place - Steve Bender (1978)



Avant d'intégrer le groupe 'Dschinghis Khan' en 1979, l'allemand Steve Bender enregistre en 1976 le single "The Final Thing", un titre à connotation sexuelle co-écrit et produit par Pete Bellotte, le complice de Giorgio Moroder. 
En 1978, Bender grave le lp "We've Gotta Get Out Of This Place". C'est un album qui contient plusieurs titres disco mélangeant électronique et orchestrations plus classiques. Pete Bellotte est de nouveau de la partie : il co-écrit les morceaux "Good Lovin', Good Feelin'" et "Love Keeps Growin' On". Bender, lui aussi, s'investit en participant à l'écriture et à la production de certaines chansons.
Toutefois, le morceau phare de l'album est une reprise : il s'agit de ce "We've Gotta Get Out Of This Place" écrit par le duo Mann-Weil, et interprété en 1965 par le groupe 'The Animals'. Il est ici arrangé et conduit par Norbert Daum, et produit par Werner Schüler.
"We've Gotta Get Out Of This Place" est diffusé en single. On pourra noter que la photo utilisée pour la pochette (tout comme celle de l'album) est un recyclage de celle utilisée pour le single "The Final Thing". 
En 1979, la chanteuse allemande Gilla, qui donne dans le disco-rock et qui est produite par Frank Farian, enregistrera sa propre version disco de "We've Gotta Get Out Of This Place".    

Funky Fever - Pete Bender (1979)



Le musicien et chanteur américain Pete Bender passe sa jeunesse entre les USA et l'Allemagne. En 1978, il grave "Life's Too Short", son premier album. Puis il publie en 1979 l'opus "City Life", duquel est extrait ce disco "Funky Fever" écrit par H. Hirsh/R. Feldman/Beal.
"Funky Fever" est diffusé en single en Allemagne mais aussi en France. Il existe une version courte (7") ainsi qu'une version longue (12"), la longue étant aussi celle figurant sur l'album.

http://www.mediafire.com/file/j47deaor5m1w2gg/Funky_Fever.mp3

samedi 28 janvier 2017

Benedictus (12") - Missa Disco (1979)



Des chants chrétiens en disco, pourquoi pas ? Dans le disco, on a eu droit à tout et n'importe quoi, alors ce n'est pas ça qui va nous choquer... Quand on aime la musique disco, on est en principe ouvert d'esprit, car c'est une musique sans tabou : le sexe y tient une place importante, et les gays se mélangent aux hétéros. Alors après avoir péché en écoutant "Love To Love You Baby" de Donna Summer, on passe à l'autre extrême et on se repent en écoutant l'album entier du projet 'Missa Disco' !
Ce lp produit par Pepe Ederer et arrangé par Georges Lartigau se compose de 6 titres, tous composés par Henri-Michel Raschle. La pochette fait davantage penser à quelque chose d'ethnique, de tribal voire de vaudou, qu'à quelque chose de chrétien, mais passons... L'opus est diffusé en Italie, en Grèce, en Espagne, en Allemagne, et même aux USA.

Mellow, Mellow Right On (parts I & II) (12") - Lowrell (1979)



Ce titre est un disco mid-tempo vraiment réussi. Dès l'intro, on a affaire à une ligne de basse accrocheuse et entêtante. Puis la rythmique se met en place, et les instruments viennent s'ajouter. Enfin, les choeurs et la voix chaude de Lowrell Simon se greffent sur l'ensemble. "Mellow, Mellow Right On" est écrit par G. Redmond/L. Brownlee/F. Simon/J. Simon. Il est gravé sur l'unique album de Lowrell, qui sort en 1979. Sur cet opus, Lowrell co-écrit certains morceaux. Les producteurs du lp sont Eugene Record, Bruce Hawes et Tom Tom.
"Mellow, Mellow Right On" est diffusé en single dans quelques pays : aux USA, mais aussi au Royaume-Uni ou encore en France.



Love Histoire - David Sterman (1978)



Le jeune et mignon Bernard Gombia grave en 1973 le single "Viens Dans Ma Vie". Mais sa carrière ne décolle pas. Il réapparaît en 1978 sous le nom de David Sterman avec le single "Mexico", mais là encore, il ne rencontre pas vraiment de succès. En fait, la face B du disque, ce "Love Histoire", aurait mieux fait de se retrouver en face A. 
"Love Histoire" est écrit par Malik/Bouldoires/Simille/Delancray. Les arrangements sont signés R. Gimenes.

Disco Lady - Lolly Frizol (1979)



Parmi toutes les productions disco de 1979, il y a du bon et du moins bon. Ce single "Disco Lady", sorti en France, est un titre sans prétention, mais de bonne facture. Il est écrit par Bouldoires/Aptal/Charoff, et est arrangé par R. Gimenes.

Summertime (12" vocal version + instrumental version) - High Frequency (1980)



T.Z. Aleem et T. Aleem écrivent ce titre qui paraît en single aux USA en 1980.
Production : T.Z. Aleem/T. Aleem/L. Burgess. 


Eli's Coming - Eli's Second Coming (1977)



Le musicien et producteur américain Bobby Eli travaille dans les 70's avec de nombreux artistes et groupes. Il joue de la guitare sur plusieurs albums de certains grands noms de la musique soul et disco : 'MFSB', 'First Choice', 'The Ritchie Family', 'The Trammps', pour ne citer qu'eux...mais il ne s'arrête pas là : il varie ses activités en écrivant, arrangeant et produisant aussi. Il participe ainsi à l'élaboration de ce que l'on appelle le 'Philadelphia Sound', ce son chaud et puissant venant de Philadelphie, immédiatement reconnaissable, qui met en avant les voix afro-américaines et les instruments d'orchestre. 
En 1976, Bobby Eli co-écrit, arrange et produit le single "Love Chant" sous le nom d'artiste 'Eli's Second Coming'. Un album suit en 1977, co-écrit, arrangé et produit comme il se doit par Bobby. Le titre qui ouvre l'opus, ce très bon "Eli's Coming", est écrit par Laura Nyro. Curieusement, il ne sort pas en single, contrairement aux morceaux "Hop-Scotch" et "Heavenly". 

Jack In The Box (12") - David Morris Jr. (1976)



A la croisée du disco et de la soul, ce morceau "Jack In The Box" est estampillé 'Philadelphia Sound'. Il est écrit par E. Smith/J. Tindel, et est arrangé et produit par Bobby Eli. Le mixage est réalisé par Tom Moulton.
"Jack In The Box" est gravé en face B du single "Midnight Lady", mais il est aussi diffusé en single promotionnel. 

Love Shortage - T.U.M.E. (1975)



Un unique album en 1975 pour le projet 'T.U.M.E.', initiales de 'The Ultimate Musical Experience'. La quasi-totalité des titres sont co-écrits, arrangés et produits par Bobby Eli. La chanteuse Susan Grindell fait les 'lead vocals' sur plusieurs morceaux, parmi lesquels ce "Love Shortage" qui est diffusé en single. 

Disco Okay - Hollywood Boulevard (1979)



Si la pochette de ce single produit en Italie laisse penser au pire, voire à une parodie, il n'en est rien. "Disco Okay" est un titre réussi, écrit par Orus/Kimba et arrangé par Jayem.

Ten Hertz (parts I & II) - SteelCream (1978)



C'est d'Italie que nous vient ce bon single electro-disco écrit par Cossa/Albertelli/Tempera, et réalisé par Vince Tempera.

Part I

Part II

Innamorata - Feliciana (1980)



Connue aussi sous le nom de Feliciana Di Spirito, cette chanteuse italienne enregistre quelques disques entre la fin des 70's et le début des 80's. C'est en 1980 qu'elle publie ce single "Innamorata" qu'elle co-écrit avec M. Galasso et G. Gastaldo. Les arrangements sont de P. Pirazzoli, et la production revient à P. Cattaneo.

jeudi 15 décembre 2016

109, Jamaica Highway - Linda Lewis (1979)



La chanteuse et musicienne anglaise Linda Lewis rencontre un certain succès en 1975 lorsqu'elle reprend en version disco le hit des 60's "It's In His Kiss".
Plus tard, en 1979, elle publie l'opus "Hacienda View" co-écrit, arrangé et produit par Mike Batt. Dans son ensemble, cet album se compose de ballades, mais on a droit pour notre plus grand plaisir à un titre disco vraiment réussi, ce "109, Jamaica Highway" écrit par S. Glen/D. Hayes/M. Burns : https://www.youtube.com/watch?v=_Jma1oO5Buw
"109, Jamaica Highway" sort en single, avec en face B la sublime ballade "Beggars And Kings" signée de la main de Mike Batt, et elle aussi extraite du lp "Hacienda View". Notons aussi que cet album contient une magnifique reprise du titre "I'd Be Surprisingly Good For You", enregistré pour la première fois en 1976 sur le concept-album "Evita". Enfin, il serait aussi dommage de passer à côté de l'émouvante ballade "Sleeping Like A Baby".


Hold On (12") - Robin Beck (1979)



"Hold On" est sans nul doute l'un des meilleurs titres du lp "Sweet Talk" qu'enregistre la chanteuse Robin Beck en 1979. Cet album est co-écrit, arrangé et produit par Kenny Lehman. La grande majorité des morceaux, parmi lesquels "Hold On", sont signés ou co-signés par le tandem T. Jones/W. Morrison. Il est aussi intéressant de noter que parmi les choeurs se trouvent Irene Cara et Luther Vandross.
C'est le titre "Sweet Talk" qui est diffusé en single.

Got To Have Your Body - New York City Band (1979)



Le lp 'New York City Band' est en fait la bande originale du film "Sunnyside" dans lequel joue Joey Travolta, le frère du célèbre John Travolta. Sans aucun doute, Joey tente de profiter de la célébrité mondiale que connaît son frère en cette fin des 70's. 
L'album 'New York City Band' est dirigé par Harold Wheeler et produit par Alan Douglas. Parmi les voix, on note la présence de Diva Gray, ou encore de Luther Vandross. Le titre phare du lp, ce "Got To Have Your Body", est écrit par Michael Leslie et Billy Day. Il est diffusé discrètement en single et mérite aujourd'hui d'être redécouvert.

Funky Music (12") - Luther (1976)



Luther Vandross se fait véritablement connaître en 1975 lorsqu'il participe aux choeurs sur l'album "Young Americans" de David Bowie. De plus, sur cet album, il est crédité en tant que compositeur du morceau "Fascination".
En 1976, on le retrouve dans le groupe 'Luther'. Un premier lp sort, entièrement écrit et produit par Vandross lui-même. Les arrangements sont de Paul Riser. Le titre "Funky Music" n'est pas sans rappeler le "Fascination" de Bowie : en fait, il s'agit de la même chanson... "Funky Music" paraît discrètement en single. Toutefois, son titre est assez trompeur : ce n'est pas vraiment du funk mais plutôt du disco-soul. 

lundi 12 décembre 2016

It's Time To Dance (12") - Rudy La Scala (1979)



Avec sa voix de ténor, Rudy La Scala aurait eu tort de ne pas se lancer dans la chanson.
En 1973, il publie le single "Woman", qui est diffusé en Amérique du Sud mais aussi en France.
Quelques années plus tard, en 1979, il forme le groupe 'A'mbar' avec la chanteuse sud-américaine Maria Conchita Alonso : le succès est au rendez-vous grâce au superbe single disco "Love Maniac", écrit par un certain Jeansy, et arrangé puis produit par Rudy lui-même. Toutefois, il semblerait que Jeansy soit le pseudonyme de Rudy La Scala. L'album que grave 'A'mbar' en cette même année 1979 contient aussi le fantastique morceau "Sweet Lover", un disco très émouvant mais également déprimant à souhait. "Sweet Lover", écrit par Jeansy, s'écoute comme si l'on lisait un livre : l'histoire défile devant nos yeux, et l'interprétation poignante de Maria Conchita Alonso nous permet de vivre personnellement l'histoire.
Sous son propre nom, Rudy La Scala grave en 1979 le lp "It's Time To Dance". Le titre éponyme, totalement disco et frénétique, est une réussite.

http://www.mediafire.com/file/agyan6quoc1gaz5/time_to_dance.mp3

(All Day And All Night) We Will Make Love (12" english / spanish version) - Laurie Marshall (1976)



Qui est Laurie Marshall ? Son nom civil est Laurice Daniels. En 1976, il écrit et enregistre ce troublant "(All Day And All Night) We Will Make Love" dans lequel il semble se mettre dans la peau d'une femme amoureuse et brûlante de désir. Laurie jouit en espagnol ou en français : effectivement, il existe deux versions du titre, l'une comportant des passages en espagnol, et l'autre contenant ces mêmes passages dans la langue de Molière (enfin, ce sont surtout des gémissements que l'on entend).
Le single, mixé par Tom Moulton et produit par Ralph Murphy, est diffusé en versions 7" et 12".
En 1977, Laurie publiera un autre excellent titre, "The Disco Spaceship". Il l'interprétera même sur un plateau TV, superbement travesti en diva disco : https://www.youtube.com/watch?v=T33UEJ4D1dI

http://www.mediafire.com/file/dnc2un671hbyric/make_love.wma


 

Dancing Shoes - Patrick Gammon (1978)

 
 
Les chaussures qui font danser sont à la mode en 1978 : il y a celles de Patrick Gammon, mais aussi celles de Claudja Barry qui, il faut l'avouer, sont de bien meilleure facture...
Le morceau "Dancing Shoes" de Patrick Gammon est écrit par Kubler/Breuer/Gammon, et il est produit en single par Kubler. On le retrouve aussi sur le lp "Effervescence" que Gammon enregistre en 1978. "Effervescence" est diffusé en France. En Allemagne, cet opus se nomme "Rawness" et ne contient pas "Dancing Shoes" dans sa tracklist.
 

Midnight Mover - Victoria Miles (1979)



Derrière ce single "Midnight Mover" de Victoria Miles se trouve une bonne équipe : en effet, le titre est écrit et co-produit par Mick Jackson, et les arrangements sont de Geoff Bastow.

Boogaloo - B and B (1978)

 
 
Derrière les initiales 'B and B' se cachent les musiciens Thor Baldursson et Mats Björklund. Tous les deux travaillent durant la période disco pour les plus grands artistes basés en Allemagne : Donna Summer, Roberta Kelly, 'Boney M.', Claudja Barry, Amanda Lear... En 1978, ils s'associent et publient le lp "Boogaloo", qui est très décevant. Le morceau éponyme est sans doute le moins pire de tous : il a d'ailleurs droit à une sortie en single.
 

Angels Say Flee - Prana People (1977)



Talib et Zayeed Aleem écrivent les 8 titres de l'opus "Prana People" qui sort en 1977 sur le label 'Prelude Records'. L'album est produit par Wade Marcus. Les arrangements sont signés Talib Aleem/Zayeed Aleem/Wade Marcus.

You Know What I Like (12") - Sympho-State (1979)



"Fever" est l'unique single du projet 'Sympho-State'. Il s'agit d'une reprise disco du célèbre titre écrit par Eddie Cooley et John Davenport. En face B du disque se trouve ce "You Know What I Like", qui est pour sa part un inédit écrit par Wiltshire/Burgess/Hawkins.

http://www.mediafire.com/file/7897cwh98trd3s8/sympho_state.mp3

I Know You Will (12") - Logg (1981)



Diffusé par le label 'Salsoul Records', l'unique lp du projet 'Logg' sort en 1981. Lorsque l'on associe la photo de la pochette côté recto à celle du verso, on comprend facilement de quoi il est question : de jouissance sexuelle.
Tous les titres sont écrits par L. Burgess/J. Calloway/S. Davenport. Les arrangements sont de L. Burgess et le mixage est réalisé par G. Carmichael et J. Morales. Enfin, la production du disque revient à Burgess et Carmichael.
Le morceau "I Know You Will", qui mélange disco, funk et soul du début des 80's, fait exception à la règle : il est écrit par L. Burgess/J. Calloway/S. Davenport/W. Powell, et est mixé par Larry Levan. 
"I Know You Will" bénéficie d'un pressage en single.


mercredi 9 novembre 2016

Disco Satisfaction (12") - Tommi (1977)



Les medleys disco reprenant les succès des 'Beatles' et des 'Rolling Stones' sont nombreux dans la seconde moitié des 70's. Rien qu'en 1977 en France, pour les 'Rolling Stones', on a droit à Nadine Expert avec son medley "I Wanna Be A Rollin' Stone" ainsi qu'à Tommi, qui nous chante son "Disco Satisfaction" arrangé par Jean Schultheis. Le single, produit par Jean-Guy Ruff, sort en versions 7" et 12" dans plusieurs pays. 
"Disco Satisfaction" reprend plusieurs titres des 'Rolling Stones' écrits par le duo Jagger-Richards. Parmi eux, on a bien entendu droit au hit "Satisfaction", qui est en quelque sorte la ligne conductrice de ce pot-pourri.  
En 1978, Tommi sortira le lp "My First Tango".

I Don't Want You Back (12" vocal version + instrumental version) - Ramona Brooks (1980)



Après avoir été vocaliste pour Barry Manilow, Ramona Brooks enregistre son premier single en 1977. Suit en 1978 un album, le premier mais aussi le dernier. Pour 1979, Ramona retourne dans l'ombre : elle participe aux choeurs sur les albums de Lizzy Mercier Descloux et 'Garçons'. Elle réapparaît en 1980 avec le disco "I Don't Want You Back", son ultime single.

12" vocal version

Instrumental version

Deeper (12" vocal version + 12" instrumental version) - New Birth (1977)



C'est en 1970 que le groupe américain 'New Birth' enregistre son premier album. La très belle pochette de cet opus, à caractère érotique, met en scène un couple noir et leur nouveau-né.


Ce premier album est réalisé sous la houlette de Harvey Fuqua et Vernon Bullock.
En 1977, la formation grave le lp "Behold The Mighty Army" co-écrit et produit par Frank Wilson. Le morceau "Deeper" est un bon disco : d'ailleurs, il est diffusé en single 7". Il existe aussi un maxi 45T promotionnel qui contient en face B la version 12" instrumentale du titre. 


Feeling The Magic - Johnny Bristol (1975)



Dans les années 1960, Johnny Bristol travaille pour plusieurs artistes de la 'Motown'. Il se lance dans une carrière en solo en 1974, avec son album "Hang On In There Baby". Le titre éponyme devient son premier succès. La mélodie semble être inspirée de "Love's Theme", un morceau instrumental écrit par Barry White et sorti en 1973.
Pour 1975, Johnny écrit et produit son nouveau lp "Feeling The Magic" qui est diffusé dans plusieurs pays. Le titre extrait en single est le disco-soul "Leave My World". Le morceau éponyme à l'album, "Feeling The Magic", est lui aussi un bon disco-soul, mais il ne bénéficie d'aucune sortie en simple.
Pour 1980, Johnny enregistrera en duo avec Amii Stewart la ballade disco "My Guy, My Girl".


Play-Back - Marie Leonor (1979)



Marie Leonor publie son premier album en 1979. Il contient la ballade "Lover" qui est diffusée en single. "Lover" rappelle beaucoup l'univers de Véronique Sanson, et la voix de Marie Leonor n'y est pas pour rien.
Sur le lp, on découvre également ce synthétique disco "Play-Back".



Quand Je Chante En Yaourt - Jean Schultheis (1978)



Il ne faut sans doute pas prendre ce titre disco au sérieux. Schultheis semble s'amuser de tous ces artistes français qui qui se mettent au disco en anglais. D'ailleurs dans ce titre, il s'essaye lui aussi à la langue anglaise, mais son accent est affreux. Il semble aussi avoir une dent contre ces rimes faciles en anglais, et ces mots que qui reviennent sans cesse dans tous les titres disco du moment.
"Quand Je Chante En Yaourt" est gravé sur le lp "Spectacles" que Schultheis publie en 1978. Il se retrouve aussi en face B du single "Ma Main".

Ain't Nothin' Goin' On But The Rent (12" club mix) - Gwen Guthrie (1986)



Gwen Guthrie a été active durant les années 1980. Sans nul doute, "Ain't Nothin' Goin' On But The Rent" reste à ce jour son meilleur titre. C'est elle-même qui l'a écrit et produit. Le single est sorti dans plusieurs pays en versions 7" et 12". Sur le maxi 45T, différentes versions du morceau ont été proposées, parmi lesquelles ce '12" Club Mix' qui dépasse les 7 minutes. 



mercredi 26 octobre 2016

I Can See Him Makin' Love To You, Baby (12") - Ray Dahrouge (1979)



Après avoir sorti quelques singles dans le courant des années 1970, le musicien américain Ray Dahrouge publie en 1979 le lp "Rendezvous With Destiny". Il signe tous les titres et co-produit le disque avec Billy Terrell. Les arrangements sont de John Davis.
Lorsque l'on se penche sur la discographie de Ray Dahrouge, on constate qu'il avait écrit ce "I Can See Him Makin' Love To You, Baby" bien avant 1979, puisque déjà en 1974 les 'Anderson Brothers' l'avaient enregistré dans une version soul sous le titre "I Can See Him Loving You".

Everyone Belongs To Someone - Tamiko Jones (1975)



Lorsque l'on regarde Tamiko Jones, outre sa généreuse poitrine, on s'aperçoit qu'elle porte en elle diverses origines ethniques. Afro, elle l'est sans aucun doute, mais elle ne peut nier non plus son côté asiatique, surtout présent dans la forme de ses yeux.
En 1967, elle enregistre un album avec Herbie Mann, puis elle se lance en solo et grave plusieurs albums durant les années suivantes. Elle nous revient en 1975 avec le lp "Love Trip", très soul-funk, qu'elle produit elle-même. Néanmoins, parmi les morceaux, ce "Everyone Belongs To Someone", écrit par J. Weaver/J.W. Alexander, s'inscrit dans la lignée disco-soul. La pochette du disque nous gratifie d'une vue plongeante sur sa plantureuse poitrine, surtout au verso. A ne pas mettre entre toutes les mains, donc !